Top 10 Meilleur Rice Cooker 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Rice Cooker ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Rice Cooker pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Rice Cooker !

Notre sélection de rice cooker

Guide d’achat rice cooker

Amateur de sushis ou de recettes à base de riz, le ricecooker est sans doute le meilleur des assistants culinaires qu’il vous faut. Une évaluation de la consommation régulière de riz permet de définir en amont l’appareil de cuisson adapté. L’autocuiseur à riz doit aussi s’adapter aux dimensions de la cuisine ou des placards de rangement pour éviter qu’il n’encombre. Temps de cuisson, contenance, matériau du récipient, modes de cuisson, autocuiseur ou multicuiseur, de nombreux détails sont à considérer.

Les critères de choix d’un meilleur ricecooker

Les habitudes et le profil de consommation renseignent sur le type d’appareil de cuisson. Le type de riz et la recette impliquent aussi un mode de cuisson différent : risotto, riz noir, riz thaï, riz pilaf, etc. Le livre de recettes renseigne sur les variétés de riz et les astuces pour réussir la cuisson.

La capacité

Un petit cuiseur de riz suffit pour une utilisation peu fréquente et une petite quantité, genre quelques grammes de riz. La capacité du rice cooker joue beaucoup dans le choix puisqu’elle permet de définir la quantité à faire cuire. Un petit autocuiseur de 0,5 litre, équivalant à trois doses de riz est idéal pour un étudiant ou une petite famille. En revanche, un modèle d’auto cuiseur de 1 litre convient pour 6 à 8 personnes avec les 5 à 6 tasses. Le plus volumineux est un cuiseur de riz de 1,8 litre, parfait pour les réceptions, avec une grande capacité allant jusqu’à 15 personnes. Ce type d’appareil convient en outre pour les grandes familles.

La puissance

Le ricecooker sert à cuire le riz rapidement et en toute autonomie. Cette rapidité dépend notamment de sa puissance électrique. Ces appareils vont généralement de 500 à 750 watts. Leur principal attrait est aussi leur facilité d’utilisation. Le ricecooker est opérationnel en quelques secondes, permettant ainsi de gagner du temps. Généralement, il suffit d’enclencher le bouton ON/OFF pour le mettre en marche.

Les options

En entrée de gamme comme en haute gamme, inutile de surveiller la cuisson, le processus se fait tout seul et le cuiseur s’arrête grâce à la fonction d’arrêt. D’ailleurs, certains appareils possèdent un voyant lumineux qui indique la fin de la cuisson. Beaucoup d’appareils permettent aujourd’hui un maintien au chaud automatique. Cette fonction est indiquée un voyant lumineux d’une autre couleur. Souvent, la cuve est dotée d’un revêtement antiadhésif évitant un riz gluant et offrant une cuisson parfaite. Cette fonctionnalité est également intéressante en gardant le riz à la bonne température.

On retrouve désormais sur le marché des appareils avec une cuve amovible, un couvercle transparent ou même des autocuiseurs multifonctions. De plus, les fabricants proposent de plus en plus une gamme d’appareils facile d’entretien. Les accessoires du rice cooker sont d’ailleurs compatibles au lave-vaisselle. Le capuchon anti-débordement du couvercle garde le plan de travail propre pendant la cuisson. Les ricecooker sont souvent munis de poignées ergonomiques pour une utilisation plus sécurisée.

Des appareils de plus en plus sophistiqués

Les modèles sur le marché offrent maintenant la possibilité de cuire une grande variété de céréale : blé, maïs, quinoa, boulgour ou lentilles. L’autocuiseur a une fonction mijoteuse pour des préparations telles que la soupe, du porridge ou même des gâteaux. De nombreux cuiseurs ont un panier vapeur pour la cuisson à la vapeur de légumes et de viande. Les fabricants préconisent une plaque unique pour chauffer la cuve et cuire les aliments. Toutefois, aujourd’hui on voit plus l’utilisation de plaque à induction qui donne un résultat plus uniforme.

Chez les japonais, la sophistication a été poussée plus loin avec des appareils avancés pour cuire du riz long, riz à sushi, riz basmati ou riz blanc. L’appareil ajuste lui-même la cuisson en permanence pour ne permettre aucune marge d’erreur. Ces autocuiseurs ont des capteurs informatisés qui évitent d’avoir un riz trop mousseux ou pas assez cuit. Dans certains cas, il est aussi possible de programmer le début de la cuisson et le ricecooker le déclenche tout seul grâce au départ différé. Pour d’autres cuiseurs, on peut voir un écran LCD qui permet de naviguer entre les différentes fonctions de l’appareil : minuterie, type de cuisson, fonction maintien au chaud, arrêt automatique…

Le matériau de la cuve joue beaucoup dans le choix de l’appareil de cuisson. Ce détail indique le type de feu compatible : plaque à induction, électrique ou gaz. Aujourd’hui, on retrouve un cuiseur qui rentre sans crainte dans les micro-ondes. Toujours sur la matière, les appareils sont disponibles entre autre avec un couvercle en verre, cuve en acier inoxydable, etc.

Ce guide d’achat a permis de choisir l’autocuiseur pour réussir toutes les recettes de cuisine asiatique ou autres plats à base de riz. Plus pratique qu’une marmite ordinaire ou une cocotte minute, le ricecooker permet désormais de choisir facilement les modes de cuisson. Les pieds antidérapants en fait un électroménager parfaitement sécurisé.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-02-18 02:35:52